Mon petit cousin

De Gai-Éros.

Aller à : Navigation, rechercher
Mon petit cousin
Texte paru le 2005-10-09 par Marc9   
Ce récit a été expédié par l'auteur pour sa publication sur l'archive

Self-pic du 24-04-2014. Vous voulez être la vedette du jour? Envoyez-nous votre selfie par courriel
Cliquez ici pour voir tous les selfies
Essay.svg
Vous avez envie de participer à un récit, mais vous n'avez pas l'envie d'écrire beaucoup, faites avancer ces récits collaboratifs:

Vous voulez publier un nouveau texte, c'est facile, mais avant de commencer lisez Aide:Comment créer un texte.

L'été dernier, mon oncle et ma tante sont venus passer un week-end chez moi sur la route de leurs vacances. Ils étaient accompagnés par Greg, mon cousin, qui avait alors 16 ans. Moi j'en ai 25.

J'ai deux chambres chez moi; la mienne et une chambre d'amis avec un grand lit où mon oncle et ma tante se sont installés. Je n'avais pas de canapé, donc mon cousin a dormi dans mon lit.

Il faisait chaud, donc on a dormi en boxer. Lui il est assez sportif, il fait de la natation depuis qu'il a 6 ans, il est assez musclé pour son âge. Épaules larges, pecs et abdos bien dessinés. J'ai maté du coin de l'oeil, il était agréable à regarder. En plus il était plus grand que moi (presque 1m80, moi je fais 1m73). On s'est couché et rapidement endormis.

Pendant la nuit, je me suis réveillé. Il dormait, mais était collé à moi, dos contre moi, donc fesses près de ma queue. Évidemment ce contact m'a fait bander. Il ne faisait pas complètement noir donc je distinguais son dos musclé juste devant mes yeux. Je n'ai pas pu m'empêcher de l'effleurer de la main, de le caresser doucement. J'ai caressé le bas du dos jusqu'à la naissance de ses fesses... Et au bout d'un moment, j'ai craqué, j'ai glissé ma main sous son boxer... J'ai caressé ses fesses qui étaient elles aussi bien fermes et musclées.

Et là... Il s'est réveillé. J'ai vite retiré ma main dès qu'il s'est mis à bouger, en espérant qu'il ne se rendrait pas compte. Il s'est tourné vers moi et m'a demandé ce que je faisais. Je lui ai dit:

— En dormant tu t'étais collé à moi, ça m'a donné chaud et ça m'a réveillé.

— Et tu m'as touché?

— Non!

— Elles te plaisent mes fesses? Je suis réveillé depuis 5 minutes...

Il m'a demandé si j'étais gay. J'ai dit oui, alors il m'a demandé si je voulais le sucer.

— Non, t'es mon cousin et t'as que 16 ans!

— Justement, j'ai dépassé la majorité sexuelle, y'a pas de souci...

— Nan, ça me gêne!

— Moi j'ai envie de me faire sucer, on me l'a jamais fait. Suce moi, sinon je dirai à mes parents que tu m'as tripoté le cul quand je dormais!

J'étais un peu coincé, et en plus j'en avais envie. Donc je lui ai enlevé son boxer, je me suis mis entre ses jambes écartées et j'ai commencé à lui lécher les couilles. J'étais mal à l'aise, mais l'excitation a vite pris le dessus et j'ai fait ça avec plus de motivation. J'ai bien léché sa queue, des couilles au gland, puis j'ai léché son gland. Avant de le gober, juste le gland, en le suçant doucement. Il gémissait. Puis j'ai avalé sa queue en entier (enfin presque, elle était grosse) et je l'ai sucé longuement.

Il a mis ses mains dans mes cheveux et a donné le rythme. Il a accéléré de plus en plus. Il m'enfonçait son gland tout au fond et me faisait un peu mal. J'ai voulu ralentir le rythme mais il m'a attrapé par les cheveux et a tiré ma tête vers lui en me tirant les cheveux et en disant:

— Laisse toi faire!

J'étais super surpris, mais en même temps super excité d'être un peu dominé comme ça par mon petit cousin. J'ai senti qu'il allait jouir, alors j'ai voulu me retirer mais il a encore tiré sur mes cheveux et m'a joui dans la bouche. Plusieurs grosse giclées de sperme. Il a gardé ma tête contre sa bite et m'a dit: "Avale!" Je bandais comme un ouf et j'ai tout avalé la semence de mon cousin... Il m'a demandé de le sucer encore pour bien lécher le sperme et nettoyer son gland, puis il m'a dit: "Maintenant, on dort!"

Quand je me suis réveillé, il faisait encore nuit et Stéphane frottait ses fesses contre mon visage. Quand il a senti que je me réveillais, il a écarté ses fesses avec ses mains et a mis son trou contre mon nez et ma bouche. Je me suis éloigné, mais il a dit: "Tire la langue et lèche!"

Je voulais pas, mais il a répété que si je refusais, il dirait tout à ses parents, en disant que je l'avais obligé. Alors j'ai commencé à lécher ses fesses et son trou... Il gémissait tellement il aimait ça, j'ai rebandé vite fait et je me suis bien appliqué à lui bouffer son petit cul en écartant ses fesses le plus possible et en enfonçant ma langue le plus loin que je pouvais.

Puis il m'a demandé de me mettre sur le dos. il s'est assis sur moi, au niveau de mon bassin. Il a frotté ses pieds nus sur mon torse, puis les a posés sur mon visage. Il m'a demandé de les lécher... J'ai hésité, alors il a retiré ses pieds, c'est penché sur moi, et m'a roulé une pelle. Puis il m'a dit à l'oreille: "Je suis gay moi aussi, je me doutais que tu l'étais, et en plus j'ai compris ce soir que ça t'excitait d'obéir, alors tu vas être soumis à mes ordres, sinon tu sais ce qui se passera!"

Il a remis ses pieds devant mon visage et je les ai léchés longuement, comme un petit chien léchant les pieds de son maître. J'ai léché la plante de ses pieds, j'ai sucé ses orteils, j'ai passé ma langue entre ses doigts de pieds... J'étais super excité. Je me sentais complètement à sa disposition et j'avais envie de faire tout ce qu'il me demanderait.

Il m'a fait mettre à quatre pattes sur le lit, et a commencé à me donner des petites claques sur le cul. Heureusement, la chambre de ses parents étaient complètement à l'autre bout de mon appart qui était tout en longueur, avec cuisine, salle à manger et salle de bains entre les deux chambres. Il m'a demandé si j'avais du gel et des capotes.

— Oui, dans le tiroir de la table de nuit.

— Ok, mets-toi à quatre pattes par terre...

J'ai obéi et il m'a demandé d'ouvrir le tiroir avec ma bouche en attrapant la poignée avec mes dents, puis d'attraper le tube de gel entre mes dents, de lui apporter et d'apporter aussi la capote dans ma bouche. J'ai fait tout ça. Il a enfilé la capote, a mis du gel sur son doigt et me l'a enfoncé dans le cul... Puis il a mis de gel sur la capote, s'est agenouillé derrière moi, a posé son gland sur mon trou et s'est enfoncé lentement. J'ai gémi de plaisir pendant qu'il s'enfonçait complètement.

Puis il a commencé de long va-et-vient... J'étais excité à mort, je n'en revenais pas de ce que j'étais en train de faire. J'ai réalisé que je me faisais enculer par mon cousin de 16 ans et je me suis senti rougir de honte. mais ça m'a vite passé, l'excitation a pris le dessus.

Greg a vite joui, et moi aussi. Il a enlevé la capote, on s'est remis dans le lit. Il m'a dit: "Ouvre la bouche" J'ai obéi. Il a pris la capote et en a vidé le contenu dans ma bouche ouverte et il a dit: "Avale!"

J'ai tout avalé. Alors il s'est penché sur moi, m'a roulé une grosse pelle, et m'a dit: "Maintenant, on dort pour de bon! Bonne nuit!"


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!



Donnez une note sur 5 à ce récit:
5 / 5 (1 vote)

Vous êtes voyeur? Regardez des mecs de par le monde vous faire leur show gratuitement sur: chaturbate.com
Vous êtes exhib? Branchez votre caméra et laissez-vous aller! Et pourquoi pas nous le dire pour inviter les lecteurs à vous visiter?  ;-)
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Archives
Publications
Magazine archivés
Utilitaires
Boîte à outils